Chronique de la souffrance animale – Automne 2020

Souffrance animale – Automne 2020
Petite chronique d’événements marquants rappelant la souffrance animale toujours aussi omniprésente en cet automne 2020 malgré tous les efforts déployés pour la masquer.

Ces événements ont été largement relayés sur les réseaux sociaux mais un certain nombre de personnes ne sont pas sur ces réseaux et cette actualité de souffrance animale défile vite …

Elevage & ramassage des poulets DUC – Yonne

Souffrance animale – Automne 2020 – Novembre

L214 révèle aujourd’hui le témoignage d’un lanceur d’alerte sur les conditions dans lesquelles sont élevés et ramassés les poulets dans une exploitation de la marque Duc, située dans l’Yonne (89)

Ce « ramasseur de volailles » explique comment 20 000 poulets sont ramassés en moins de 4 heures pour être transportés vers l’abattoir : saisis par les pattes « par paquets de 5 », les poulets crient et se débattent avant d’être jetés dans des caisses en plastique. Parfois, les opérateurs entendent leurs pattes se briser lorsqu’ils les soulèvent.

Dans cet élevage comme dans les autres, la souffrance des animaux va de pair avec la précarité des travailleurs. Ces ramasseurs de volailles, mal payés et qui travaillent sans équipement, n’ont aucun moyen de prêter une attention suffisante aux poulets, le système de l’élevage intensif ne le leur permet pas : les poulets sont réduits à de simples marchandises, qu’il faut ramasser le plus vite possible.

souffrance animale - automne 2020
Un poulet mort à côté d’un poulet boiteux

Les producteurs de volailles doivent abandonner ces pratiques

Le lanceur d’alerte décrit par ailleurs l’état des animaux dans les élevages : entassés par milliers, certains animaux boitent et sont couverts de fientes, d’autres sont déjà morts. Cette sinistre étape du ramassage n’est donc que la suite logique des conditions d’élevage intensives que subissent chaque année plusieurs centaines de millions de poulets en France.

Il est utopique de penser que les éleveurs ou les ramasseurs de volailles puissent prendre soin de dizaines de milliers d’animaux entassés dans des bâtiments pleins à craquer. Les producteurs doivent mettre fin aux pratiques les plus intensives et ainsi réduire les souffrances infligées quotidiennement aux poulets !

Signez la pétition demandant aux principaux producteurs tels que LDC (Le Gaulois, Maître Coq, Marie), Terrena (Père Dodu) ou encore DUC de publier des engagements fermes à bannir les pires pratiques d’élevage et d’abattage des poulets.

Le Danemark abat des millions de visons en raison de la Covid 19

Souffrance animale – Automne 2020 – Novembre

C’est une hécatombe. Le Danemark, premier producteur mondial de fourrure de vison avec ses 1137 élevages, a annoncé, mercredi 4 novembre, la « destruction totale » de ses « troupeaux ».

Concrètement, ce sont entre 15 et 17 millions d’individus qui vont être gazés. Le massacre a déjà commencé et des dizaines de milliers de visons ont été exterminés à la chaîne dès que le pays a identifié, en début d’été, les premiers cas d’animaux porteurs du SARS-CoV-2 dans trois de ses fermes du nord du Jutland.

Depuis, l’épidémie n’a cessé de s’étendre au sein des élevages de cette région et les « mesures » pour tenter de la contenir se sont intensifiées : abattages de plus en plus massifs des animaux malades comme en bonne santé, dans tous les établissements infectés par la Covid-19, ainsi que ceux se trouvant dans un rayon de 7,8 kilomètres.

Le calvaire de 200 000 poules pondeuses

Souffrance animale – Automne 2020 – Octobre

Ces images ont été tournées dans un élevage intensif de 200 000 poules pondeuses situé à Chambly dans l’Oise. Elles montrent les conditions de vie déplorables des poules, entassées dans des cages empilées et alignées à perte de vue dans d’immenses bâtiments fermés et crasseux. Dans l’un des bâtiments, des milliers de poules ne bénéficient même pas des rudimentaires « nids » exigés par la réglementation depuis 2012.

Dans certaines cages, on trouve des poules mortes qui n’ont pas été ramassées et qui se décomposent au milieu des vivantes. On peut également observer la présence de poux sur les œufs, malgré l’usage massif de produits antiparasitaires. On trouve des souris mortes un peu partout dans l’élevage.

Les œufs de cet élevage sont labellisés « Terroirs de Picardie ». Sur leur site Internet, les dirigeants de l’élevage se veulent rassurants : « Nous sommes régulièrement contrôlés par la DDPP [les services vétérinaires] ». Ils nous assurent même du bon traitement des animaux ! « Nous avons à cœur de produire à la ferme des œufs dans le respect des animaux. »

Images d’horreur dans un élevage intensif de cochons

Souffrance animale – Automne 2020 – Octobre

Les images, datées de mi-juillet 2020, ont été tournées dans un élevage intensif situé à Barrais-Bussolles dans l’Allier. L’élevage a récemment obtenu l’autorisation de la préfecture d’engraisser 6 000 cochons en simultané.

Le gérant de l’élevage est également président de Cirhyo, l’une des plus grosses coopératives porcines françaises.

Enquête dans un élevage de lapins en cage du Morbihan

Souffrance animale – Automne 2020 – Septembre

L214 dévoile aujourd’hui les effroyables conditions dans lesquelles les lapins sont élevés pour leur chair dans une exploitation du Morbihan. Des images malheureusement représentatives d’une sombre réalité : en France, 99 % des lapins sont élevés en cage.

Dans cet élevage situé à Augan en Bretagne, 40 000 lapins vivent l’enfer. Ils sont entassés durant toute leur courte vie dans des cages au sol grillagé, dans lesquelles ils ne peuvent pas exprimer leurs comportements naturels. L’enfermement, la frustration, l’ennui, les corps déformés, les blessures, la mortalité élevée malgré les antibiotiques forment le quotidien de ces animaux. La souffrance des lapins semble sans limites. Près d’un quart des lapereaux meurent dans l’élevage, avant même d’atteindre l’âge de 2 mois.

Chasse à courre – un daguet abattu dans un étang

Septembre 2020

Samedi 26 septembre, après 3 heures de traque, un jeune cerf épuisé, tentant encore d’échapper à ses poursuivants, se réfugie dans l’un des Etangs de Hollande.

Il sera abattu précipitamment et froidement, d’un tir de fusil à courte distance, par les veneurs sur leur barque, ne lui laissant aucune chance !

« Elle est belle et naturelle notre chasse, le cerf a toute les chances de s’en sortir, il s’amuse » affirment les veneurs pour justifier leur pratique injustifiable !

Enquête chez le leader de l’élevage de gibier

Souffrance animale – Automne 2020 – Octobre

L214 et Pierre Rigaux, naturaliste indépendant, ont obtenu les images d’un des plus grands élevages d’animaux pour la chasse situé à Missé dans les Deux-Sèvres, appartenant au géant de l’industrie des élevages pour la chasse, Gibovendée.

Gibovendée détient 300 000 faisans et perdrix reproducteurs et “produit” chaque année 20 millions d’oeufs à couver ainsi qu’un million d’oiseaux prêts à être lâchés (selon l’entreprise).

Chasse à courre – un cerf traqué dans Compiègne !

Souffrance animale – Automne 2020 – Septembre

Samedi 19 septembre, l’équipage « La Futaie des Amis » sort pour la seconde fois de la saison en forêt de Compiègne. Le cerf qu’ils prennent en chasse dès 8h est bien connu des habitants du coin : il brame derrière le lotissement du 25ème RGA depuis quelques jours.
Exténué par sa période de rut, il ne tient qu’une heure de chasse et s’écroule de l’autre côté des immeubles, quasiment devant le Lycée Jean-Paul II.
Premiers arrivés sur la scène, des opposants à la chasse à courre prennent les choses en main et écartent la meute qui s’attaquait au cerf et errait sans surveillance dans la rue.
Le maître d’équipage, lui, préfère se faire discret et envoie ses valets pour récupérer les chiens, face à une foule de plus en plus dense, attirée par le grabuge devant chez eux, mais aussi par nos publications en direct.

Ensemble, faisons cesser la souffrance animale !

Autres actualités animalistes à découvrir sur ce blog Animaux / Ecologie / Politique – Automne 2020

Haut de page

Laisser un commentaire